• noel2Aujourd'hui, je vais vous présenter le Santoun ou santon. Il est l'élément indispensable pour faire vivre la crèche.

    img_3722-borderLes photos de santon présentées dans cet article sont issues de la collection du maître santonnier ARTERRA de Marseilles. Lors de mes excursions provençales, j'ai découvert cet artisan. Les santons sont de belles factures et précis tant au niveau du costume qu'au niveau des traits du visage. J'ai succombé à la tentation et en ai acheté plusieurs. Il existe 2 gammes : la gamme colorée et la gamme blanche. La gamme colorée présente les personnage avec des costumes tout en couleur. D'ailleurs, leur socle est marron. La gamme blanche, quant à elle, est dans les tons blanc cassé, beige et écru. Le socle est dans les mêmes teintes.

    La photo vous présente des santons de la gamme blanche dans les taille 12cm et 18 cm. On peut y reconnaître les farandoleuses, la faucheuse de lavande, Daudet ou une arlésienne du 17ème siècle...

    Pour admirer ces magnifiques créations, essayons de comprendre leur fabrication.

     

     

    Comment se fabrique un santon ?

    La fabrication du moule : Pour créer le modèle de santon, il faut sculpter l'argile avec des petits outils et un ébauchoir. Dès que le modèle est prêt, il faut couler du plâtre dessus. Une fois sec, le plâtre constitue le moule à partir duquel une série de santon peut être fabriquée.

    Le moulage : Entre les deux parties du moule, le santonnier compresse un morceau d'argile. Suite à la compression, le nouveau santon est extrait très délicatement pour un séchage d'une surée de 48 heures. Les petites imperfections sont gommées pour que le santon soit parfait.

    La cuisson : Suite au séchage, le santon est cuit dans un four avec une chaleur s'élevant progressivement pour atteindre 960°C après 12 heures.  

    La décoration : C'est la phase la plus importante et la plus minutieuse. Il s'agit de la peinture du santon avec de la peinture à l'eau ou acrylique.  

     

    Pour garnir votre crèche, certains personnages sont indispensables.

      

    arterra--9-cm-blancs-ste-famille La sainte famille

    L'enfan Jèsu ou lou tant bèu pichot (l’enfant Jésus ou le si bel enfant), Sant Jousè (Saint Joseph), la Santo Vierge (la Vierge Marie), lou biou (le bœuf), l'ase (l'âne)

    L'âne et le bœuf sont incontournables. Dans l'étable, ils regardent le petit Jésus et le réchauffent de leur souffle. Les moutons sont également essentiels. En nombre, ils représentent le troupeau des bergers. Seul, au pied du petit Jésus, l'agneau représente l'offrande des bergers.
      

     

     

     li pastre (les bergers, les pâtres)ar_bl_berger

    Les bergers sont des personnages bibliques puisqu'ils sont décrits dans la Bible. En revanche, la représentation qui en est faite est imprégnée de l'image populaire provençale. Ils sont représentés de multiples façons mais souvent près du Christ car ils sont les premiers arrivés. Les bergers peuvent être jeunes ou vieux, appuyés sur un bâton, debout ou à genoux devant le Christ, un agneau parfois dans les bras ou sur les épaules. 

     

     

     

     

     

     

    ar_7_na_ange

    Les anges

     

     

    Il est le messager de la naissance du petit Jésus. Le plus célèbre est l’ange Boufareu, celui qui souffle, tient une trompette et guide la population vers l’étable. En général, il est suspendu au dessus de l'étable où est présentée Jésus.

     

     

     

     

     

    tamb_ar_cou9%20[1600x1200]Le tambourinaire

    Le tambourinaïre est représenté avec son tambourin et son galoubet. Il renforce l'idée que la naissance est une fête.

     

     

     

     

     

     

     

    raviLe ravi

    Il est l'idiot du village, personnage naïf qui n'a rien à offrir, mais qui, touché par la grâce de l'événement, se réjouit de la naissance du Christ. Il est toujours représenté les bras levés au ciel.

     

     

     

     

     

    ar_7_cou_couple%20sur%20le%20bancLe vieux et la vieille

    Ils s'appellent Grasset et Grasseto. Ils sont souvent représentés assis ensemble sur un banc de la place du village ou debout, bras dessus, bras dessous.

     

     

     

     

    sant06-detLes rois mages

    Ils sont au nombre de trois : Melchior, Gaspard et Balthazar. Richement vêtus, ils apportent chacun une offrande (or, encens et myrrhe) au petit Jésus. Venant de très loin, ils sont en général représentés avec un ou plusieurs dromadaire(s) accompagnés d'un chamelier. Les rois mages arrivent traditionnellement devant l'étable le 6 janvier lors de l'Épiphanie.

     

     

     

     

     

     

    Les animaux

    Ils animent la crèche et on peut y retrouver : le chien accompagnant le chasseur, les poules et coqs de basse-cour, le cochon sur la place du village, les oies auprès du pont, l'âne qui porte la farine du meunier,...

     

    Pour compléter votre crèche, seule votre imagination intervient. Vous pouvez y déposer : le rémouleur, le boulanger, Marius, la gitane, le pêcheur à la ligne, la fermière et ses oies, la lavandière, le meunier ou encore une arlésienne. N'oubliez pas les enfants qui participent également à la vie du village.

    Une crèche est le reflet de vous-même. Alors imaginez et réalisez. Si vous me posez la question : "elle nous parle de crèche et de santons, mais où est la sienne ?" Je vous répondrais que je possède pas de crèche pour le moment. Les santons seront achetés lors de ma prochaine visite en Provence et plus précisément dans les Alpilles. Je vous promets que l'année prochaine, je vous présenterais ma toute première crèche.

    A demain pour d'autres découvertes.

    De jolis rêves à tous.

    logo signature.jpg

     


    votre commentaire
  • noel1En ce premier jour de décembre, nous allons en Provence (région que j'affectionne particulièrement !!). La crèche et ses sujets sont installés dès aujourd'hui. Tous les provençaux aiment créer leur propre crèche et ainsi récréer une ambiance chaude et particulière.

     

     

     

    Un petit peu d'histoire...

    On retrouve la tradition de la crèche de Noël dès le Moyen-Âge. Ce serait François d'Assise qui aurait créé la première mise en scène de la nativité en son église de Greccio. Les personnages sont joués par les villageois et les animaux, prélevés dans les troupeaux des paysans. Cette première « crèche vivante » a donné naissance à une tradition qui s’est perpétuée au cours des siècles. Dans toute l'Italie, cette tradition s'est imposée puis s'est exportée en Provence.

    En Provence, les villageois se retrouvent pour créer la crèche vivante. C'est en fait la seule distraction de l'hiver et la seule manifestation qui réunit les villageois en cette saison. La Révolution française et tous ses bouleversements entraînent la fermeture des églises et la suppression de la messe de minuit. Les crèches vivantes sont alors interdites. Dès lors, les villageois décident de créer dans chacun de leur mas une crèche miniature avec de petits personnages. Les premiers santoun ou santons (petits saints) sont créés. Au départ, ils sont en mie de pain mais les villageois ne peuvent les conserver d'une année sur l'autre. Ensuite, ils sont réalisés en argile. Les premiers santonniers voient le jour et commencent à créer tous les personnages de la nativité.

     

    dyn009_original_400_250_pjpeg_2530337_b852fe6e60d93d5fc0283632917810b4Les crèches sont de véritables scènes représentant les lieux et la vie quotidienne des provençaux.

    La scène principale se situe dans l'étable et autour de celle-ci. Joseph, Marie, l'âne et le boeuf y sont présents en attendant la naissance de l'enfant Jésus. Au chevet du futur nouveau-né, les bergers regardent le berceau. Selon les Pastorales, les bergers ont été les premiers à être informés par trois anges de la venue de l'enfant. Plus tard, lors de l'Epiphanie, les rois mages seront installés porteurs de cadeaux.

     

     

    Autour de l'étable, la vie se poursuit et on retrouve certains personnages...

    Chut !!! je ne vous en dit pas davantage... Un calendrier de l'Avent doit être fait de surprises pour que la magie de Noël opère.

    De jolis rêves à tous.

    logo signature.jpg

     


    votre commentaire
  • calendrier de l'avent 2011 banniere
     
    Noël approche...
    J'ai créé un calendrier de l'Avent dans lequel vous pourrez découvrir les traditions de Noël dans nos régions mais aussi à l'étranger. Je vous réserve également des petites surprises chaque jour. 
    Cliquez sur le jour concerné et vous découvrirez une tradition.
     
     
     
     
    logo signature.jpg

    1 commentaire
  • maison1.jpgLes boiseries sont enfin terminées et posées dans la vitrine. Je dois vous le dire... l'intérieur est fini. Seuls les plafonds sont encore absents. J'ai effectué une commande de luminaires. Il faut encore attendre pour les poser.

    Qu'ai-je fait depuis le dernier article ?

     

    presentation10

    J'ai commencé à aménager le mur de gauche. En effet, celui-ci va accueillir la cheminée. Pour agrémenter ce mur très haut, j'ai percé deux niches de part et d'autre de la cheminée. Elles sont habillées de toile de Jouy. J'ai essayé de que le papier peint soit "raccord" entre les différents pans de mur. Chose pas si aisée lorsqu'il faut suivre les motifs.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    presentation8Voici le résultat après quelques heures de travail. Les deux niches sont bien présentes mais on ne peut les distinguer correctement. Lorsque j'aurais posé les étagères, le rendu n'en sera que mieux.

    La cheminée est en carton mousse et balsa. J'ai repris la cheminée du salon-salle à manger du livre de Léa. Au-dessus, un miroir de style Louis XVI se fixé. Il est encore brut puisqu'il n'est pas peint.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    presentation7

    Le mur du fond est terminé. De la peinture a été rajouté sur les moulures et ornements dans les tons de vieux rose, blanc antique.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour le moment, j'ai rangé mes outils. J'ai en ma possession divers meubles que je dois relooker pour qu'ils soient bien en harmonie avec l'ensemble. Au fait, je n'ai toujours pas choisi le tissu des meubles. J'hésite encore. Je souhaitais attendre que l'intérieur soit complètement terminé.

    Je vous en dirais plus dans les prochains jours.

    De jolis rêves à tous...

    logo signature.jpg

    votre commentaire
  • maison1.jpgUne jolie maison en Scandinavie

    Dans son pays où les beaux joues s'éteignent vite, Mona a fait le plein de couleur et de lumière. Elle a égrené des pois, des carreaux et de fleurs dans une incroyable fraîcheur.

    Par Isabelle Chabeur - Photos Stephen Clément - Oct. 2011, Campagne Décoration 

    salleamangerscandinave_carrousel_gallery_xl

    Jasper et Mona, les deux créateurs de la célèbre marque de décoration danoise Green Gate, ont choisi de vivre au bord de la mer en plein air, en totale osmose avec la nature. Cette harmonie parfaite inspire leurs créations de vaisselle et de linge de maison, reconnaissables  entre toutes par leur fraîcheur et leur gaieté. 

     

     

     

     

     

    salonclassique_carrousel_gallery_xlL’histoire remonte à une vingtaine d’années lorsqu’ils cherchent une maison où ils pourraient élever leurs futurs enfants. C’est finalement dans un ravissant village de pêcheurs, où vivaient déjà les grands-parents de Jasper, qu’ils trouvent leur bonheur. Le site est exceptionnel : une petite maison dans un jardin surplombant la plage avec, en toile de fond, la mer à l’infini et des bateaux colorés filant sur l’eau. La lumière aussi, si particulière en Scandinavie, ajoute encore à la beauté du paysage. Le couple est séduit. "On a l’impression d’être au bout du monde et pourtant le village n’est qu’à quarante cinq minutes de Copenhague. L’entreprise familiale est installée dans un bâtiment près de la mer, à seulement quinze minutes de là" 

     

     

    cuisinescandinave_carrousel_gallery_xl

    Au rythme de deux collections par an – en gardant toujours des basiques – Mona tisse inlassablement l’univers de Green Gate : pois, carreaux, semis de fleurs et rayures, parfaitement complémentaires, se combinent et se répondent à l’infini, comme des patchworks visuels, colorés. Une ambiance bucolique et pimpante, typiquement nordique, où les teintes douces, pastel ou acidulées se font rafraîchissantes l’été, et revigorantes durant l’hiver, quand la lumière se fait plus rare. 

     

     

     

    salonscandinave_carrousel_gallery_xl

    « À l’arrivée du troisième enfant, raconte Mona, nous avons envisagé de déménager pour avoir plus d’espace mais rien ne ressemblait aussi parfaitement à ce cadre de vie magnifique. Alors, nous avons décidé de rester et de construire une extension pour aménager une grande pièce à vivre. » Cette nouvelle pièce semble avoir toujours été là. Traitée dans des tonalités douces et habillée de bois, elle est extrêmement confortable.

    Deux grandes portes-fenêtres offrent un accès direct sur le jardin. « Nous vivons le plus possible dehors. L’été est court ici et, au moindre rayon de soleil, nous en profitons. Même si il fait un peu frais, un gros pull ou un bon plaid et on prend l’air.. » 

     

    cacheradiateur_carrousel_gallery_xl

    Ici, pas d’ostentatoire, tout est fluide, rien n’est figé. Mona aime changer les choses de place installant des petites mises en scènes qu’elle varie selon son inspiration et ses trouvailles. Des bouquets de fleurs ou des plantes, parsemés un peu partout, invitent la nature au quotidien dans la maison. Cette nature, qui reste l’inépuisable source d’inspiration de l’art de vivre scandinave.  

     

     

     

     

     

    logo signature.jpg

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires