• maison1.jpg

    Les boiseries, une de mes passions, m'ont donné du fil à retordre !!!

     

    Comment faire les arrondis ? ajouter des décorations murales ? Autant de questions qu'il a fallu me poser... pour arriver à un résultat très cohérent et joli à l'oeil.

    A votre avis, comment se présentent ces boiseries ? de quelle couleur sont-elles ?

    Réponses :

    • les couleurs choisies sont rose et blanc
    • les boiseries ont été créées pour certaines en bristol, ruban et ficelle
    • les décorations murales sont des décors très réduits scannés, imprimés puis peints à la main

     

    Il m'a fallu beaucoup de temps, de la patience pour obtenir le résultat escompté car les premiers pans de mur n'étaient pas réussis tant au niveau des couleurs que des formes.

    Je vous laisse découvrir le résultat final...

    vitrine5
    vitrine6
    Sur cette photo, vous pouvez voir une porte munie d'un miroir. C'est en fait un papier spécial acheté dans un magasin de bricolage. Un vrai miroir ne m'aurait pas permis d'obtenir ce résultat.
    Seule la corniche du plafond reste à poser.
    vitrine8
    Avec la fenêtre munie de son rideau...
     
    A très bientôt pour d'autres photos de cette vitrine.
     
    De jolis rêves à tous.
     
    logo signature.jpg

    votre commentaire
  • maison1.jpg

    L'alcôve est pratiquement terminée...

    La tapisserie est posée ;  le lit d'alcôve est encastré et le ciel de lit est prêt à accueillir la jolie demoiselle... pour un repos empli de rêve...

     

    La tapisserie est en tissu patchwork collé sur du bristol. Le lit est également en britol posé sur des pieds en bois.

    vitrine3

    Voyons le lit habillé avec son joli ciel de lit.

    vitrine4
     
    Il ne reste plus qu'à ajouter les coussins pour s'assoupir en rêvant au prince charmant...
     
    De jolis rêves à tous.
     
    logo signature.jpg

    votre commentaire
  • maison1.jpg

    Une maison comme en 1900
    Le 16 mai à 10h28 - par Catherine d'Avella - Photos : Daniel Chaslerie - Campagne Décoration
     
    Au cœur des ruelles de Cahors se cache l'une de ces merveilleuses villas bourgeoises que construisait, en 1900, l'architecte Émile Toulouse. Son typique jardin intérieur a été recrée d'après des photos anciennes.
     
    Dissimulée par les arbres, la maison affiche toujours la même teinte ocre rouge de son année de construction, 1900. Martine, sa propriétaire, Cadurcienne de naissance, n’avait jamais soupçonné sa présence.
    En poussant la grille, on découvre une courette d’où s’élance un large escalier en pierre, bordé de buis.
    Porte entree maison 1900
     
     
    Le seuil franchi, on est charmé par les taches multicolores qui dansent dans l’entrée. Ce n’est là qu’une partie de la séduction de ces sortes de folies que construisait, au début du XXe siècle, pour certains privilégiés, l’architecte Émile Toulouse, architecte du département du Lot.
    Martine, Jean-Jacques et leurs enfants n’ont plus quitté cette maison sitôt qu’ils l’ont découverte.
    Outre son charme classique et indémodable, ils ont été enthousiasmés par les beaux volumes, la distribution des pièces, les proportions et enfin, la magnifique terrasse surplombant un jardin clos. Un trésor au cœur de la ville.
    Porte entree avec vitraux
     
    Après un an de travaux de rénovation se produit une découverte inattendue, comme un signe surgi du passé. Sur une photo d’époque, Martine et Jean-Jacques découvrent un très joli jardin d’hiver, à l’emplacement même de la terrasse. Encouragés par un ami architecte spécialisé dans les Monuments Historiques, ils décident de le faire reconstruire.
    L’architecte leur a dessiné une magnifique pièce vitrée et carrelée, à cloisons en bois, patinée à la chaux. Cette véranda proustienne en diable a replacé définitivement la maison dans son atmosphère d’origine. Dans ce lieu exquis, immédiatement adopté par toute la famille, se tiennent aussi les dîners d’apparat à la lueur des bougies.
    Un toit-terrasse permet d’aller savourer la vue sur le jardin tout entier. Aux pieds des marches, un deck en teck conduit à la piscine bordée de pierre.
    Verriere esprit 1900
     
     
    Le charme d’une orangerie. Le salon en rotin renforce l’amosphère de serre. Le canapé, drapé de toile claire, offre son confort en toute saison. Coussins (Linum).
    Salon en rotin verriere
     
     
    Dans le salon principal, Martine, que ses amies taquinent en l’appelant « Madame Blanc », a houssé de toile immaculée les canapés et les fauteuils.

     

    Cela donne une grande fraîcheur à cette pièce qui profite, elle aussi, de l’exubérance verte du jardin grâce à une fenêtre qui surplombe la cheminée de façon très originale.

    Canape salon style 1900

     

     

    Avec ses carreaux en faïence bleue et blanche, la cuisine n’est pas sans rappeler celle du peintre Monet à Giverny. Une cuisinière en fonte bleue (Godin) rayonnant de tous ses cuivres est encastrée dans l’ancienne cheminée.
    Les placards en bois mouluré, les hautes fenêtres, les placards vitrés où s’empile la vaisselle, tous ces éléments combinés lui donnent un air à la fois cossu, calme et gourmand.
    Une atmosphère intemporelle que vient égayer une collection de poules en céramique, éclatante de couleurs et de drôlerie.
     
    Cuisine campagne 1900
     
     
    Les déjeuners d’été se prennent sur une terrasse, derrière la cuisine. C’est le domaine de Jean-Jacques.

    Inspiré par le Maroc , pays de son enfance, il s’est amusé à réaliser un banc de style mauresque, surmonté d’un panneau de carreaux de ciment récupérés sur l’emplacement de l’ancien jardin d’hiver.

    Salon de jardin fer forge

     

     

    Les étages sont reliés par un magnifique escalier en noyer, resté dans son jus et isolé de l’entrée par une porte. Au premier, un grand palier s’ouvre sur la chambre de Martine et Jean-Jacques.

     

    Les tonalités y sont douces et féminines et la pièce, assez spacieuse, a permis d’aménager un grand dressing fermé qui se fond dans le décor.
    Les années ont passé vite dans ce lieu enchanteur. Aujourd’hui, ce sont les petits-enfants qui continuent d’écrire l’histoire de la maison.
     
    Chambre syle 1900
     
     
     
    logo signature.jpg

    votre commentaire
  • maison1.jpg

    Une surprise pour vous...

    En recherchant dans mes tiroirs des ornements pour la vitrine "Chambre d'Antan", je suis "tombée" sur un petit ours... que j'avais acheté mais totalement oublié !!!

    Qu'allais-je bien en faire ? J'ai alors mis sur mon bureau du tissu, des rubans et de la dentelle. J'ai commencé à habiller cet ours qui est, en fait, une oursonne. Elle mesure 5 cm de hauteur et se prénomme Constance.

     constance oursonne

     Après quelques heures de patience... voici le résultat...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Elle fera partie d'un futur projet de vitrine où l'enfance sera mise à l'honneur. Mais patience...

     

    constance oursonne2
     
     
    De jolis rêves à tous.
     
     
    logo signature.jpg

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires