• un royaume de couleurs

    Un royaume de couleurs

    Kathleen aime tout à la fois : les voyages et l’esprit XVIIIe siècle, la fantaisie et la symétrie… Les teintes douces ou flashy. Chez elle, cette femme de goûts s’autorise tout.

     

    En faisant le choix de s’installer en Belgique et en ville pour permettre à ses enfants de poursuivre leurs études, Kathleen excluait d’emblée le classique trois-quatre pièces en enfilade. Ce qu'elle voulait recréer, c'était l'esprit maison de famille de ses précédentes habitations situées à la campagne. Et disposer d’un espace suffisamment animé pour s'exprimer à travers une déco multistyles, reflet de ses constants déplacements et de sa passion pour la brocante. À l’impossible, nul n’est tenu… sauf elle! Son rêve se révèle enfin sous la forme d’une maison de quatre étages, à large façade, qui recèle d’étonnantes potentialités : de hauts plafonds, de grandes baies vitrées, des moulures anciennes, une ample cage d'escalier et des paliers démesurés…

    Une distribution atypique des pièces lui permet de savourer à l’avance tout le parti qu’elle pourra en tirer… L’entrée dans cette nouvelle demeure se fait en plusieurs temps, promesse de bien des surprises : derrière le porche de la façade, un sas d’entrée, puis une porte à doubles battants ouvrant sur un hall de marbre, au décor exotique et onirique. Où est-on vraiment? De part et d'autre du hall, deux grandes et belles pièces où Kathleen a choisi d’installer la cuisine –qui se trouvait encore dans les caves – et la salle à manger, réservant l'étage aux salons. Une disposition peu conventionnelle qui a permis de faire de la cuisine, à elle seule, un petit appartement. Organisée autour d'un îlot central, elle joue les séjours, avec de hauts placards lambrissés, des lumières tamisées, des couleurs chaudes et même des canapés douillets!

     

    Un nuageux turquoise. Aux murs berce le salon depuis si longtemps… C’était sans compter avec le peps de Kathleen qui l’a associé avec d’opulents rideaux rouge vif (Kenzo).

     

     

     

     

     

     

     

    Pétillante sophistication. Le vert olive un peu triste des murs d'origine a été transformé en un vert légèrement anisé soutenu par de fins filets dorés. Il se marie à ravir au rose, couleur de séduction et de féminité… Chaise Louis XVI. Meuble cannelé de Frantz Hemeleers.

     

     

     

     

     

     

    Dans la «Family room», tapissée de bois clair, place au naturel : on y joue, on écoute de la musique et on pioche à loisir dans la magnifique bibliothèque faite sur mesure.

     

     

     

     

     

     

     

    L’escalier en chêne naturel décapé, d’une lumineuse simplicité.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un boudoir rose poudré pour petite fille en fleurs.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Domaine réservé. La suite parentale à l’étage comprend chambre, dressing et salle de bains, en un seul tenant jalonné par des arches indiennes en bois sculpté. La commode a été trouvée au bord d’une route en Espagne ! Tableau de Valérie Chrétien.

     

     

     

     

     

     

    La beauté n’est pas mirage dans ce salon de bains d’une élégante préciosité. Près d’une cheminée, la baignoire en marqueterie accueille une vasque Médicis ouvragée et le majesteux lavabo-coiffeuse expose d’exquises fioles.

     

     

     

     

     

     

     

    Reportage réalisé par Viviane Eeman. Photos Mireille Roobaert
    Campagne Décoration N°62 Mars-Avril 2010

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :